Noyers sur jabron

Situé en rive gauche au pied de la montagne de l’Ubac, à 550 mètres d’altitude, Noyers sur Jabron était le Chef lieu de Canton.

La commune s’étend s’étend sur 5.658 ha, délimitée au N.O. par le col St-Pierre (1280m), au N.E. le rocher de Pierre Impie (1230m), au Sud, le sommet de Lure (1826m).
NOYERS, autrefois Noguerium, vient du latin Nucerutum (lieu planté de noyers). Jadis, noix et amandes étaient une des ressources principales du pays. Photo ancienne du village

Selon Ernest Nègre*, la localité apparaît pour la première fois dans les textes en 1168, sous le nom de de Nogueriis, dérivé de l’occitan nougié, (lou nougié : le noyers).Les habitants de la commune sont dénommés, les Nucétois. Ils sont au nombre de 376 au recensement de 2009. *Ernest Nègre fut toponymiste et spécialiste d’Occitan.
À voir

• Le château
de la Grande-Bastide,

un peu à l’écart du village, est construit au début du XVIIe siècle.

• L’église paroissiale,
est construite au village bas en même temps que le presbytère et l’école. Elle est achevée en 1861. Construite avec une nef unique de trois travées voûtées en berceau, sans bas-côtés, mais bordée de six chapelles latérales. L’abside est couverte en cul-de-four. Le clocher est une tour construite contre le chœur, dans le style alpin.
• Au Vieux-Noyers
(ou Haut-Noyers),

l’ancien site du village situé à 1000 mètres, se trouvent notamment les restes du château du XIIIe siècle, les ruines de l’ancien village, et l’église Notre-Dame-de-Bethléem et Sainte-Euphémie, ou de Haut-Noyers. Cette dernière, ancienne dépendance du prieuré de Ganagobie, est construite du XIIIe siècle. C’est l’une des plus grandes églises du département (32 x 12 m).
Sa cloche date de 1549. Elle a été restaurée dans les années 1970 et est classée monu