Bevons


A 505 mètres d’altitude, Bevons est situé en rive gauche à l’entrée Est de
la vallée du Jabron. le long de la départementale D946 en amont du carrefour avec la D 553
.À voir:
• Ruines du vieux village. Chapelle st Gervais et protais.  Pierre Ecrite du Pas de l’essaillon (Perimpi).Pierre Impie.
BEVONS AU FIL DES SIECLES
C’est à travers  ces quelques chapitres  ( que nous invitons à parcourir) dans lesquels, nous avons essayé de retracer depuis les temps les plus lointain l’histoire de notre village et de vous faire connaître quelques faits et anecdotes diverses recueillies principalement auprès des archives départementales et communales.

C’est à travers  ces quelques chapitres  ( que nous invitons à parcourir) dans lesquels, nous avons essayé de retracer depuis les temps les plus lointain l’histoire de notre village et de vous faire connaître quelques faits et anecdotes diverses recueillies principalement auprès des archives départementales et communales.

JURASSIC PARK A BEVONS


FORMATION GEOLOGIQUE DE BEVONS


A l’occasion de recherches géologiques entre 1984 et 1986, des ossements ont été découverts près de la crête du Mollard sous le rocher du Turc, commune de BEVONS. Ceux-ci ont été identifiés comme étant les éléments d’un dinosaure théropode datant de l’époque du crétacé de l’ère secondaire (il y a environ 100 millions d’années).
L’animal, ressemblant à une autruche d’une taille de 1m50, aux fortes articulations du genou, a été baptisé « Génosaurus Sisteronus » et malheureusement pas « Génosorus Bevonus » !


DES VESTIGES GALLO-ROMAINS

Du temps des romains, une voie antique devait suivre la vallée du Jabron, approximativement à l’emplacement de la route actuelle. Les vestiges d’un mausolée funéraire de 4, 50 m, contenant des urnes, des lampes à huile, des bijoux et des pièces de monnaie, ont été mis à jour fortuitement en 1964.(Tous les éléments recueillis sont aux archives départementale)
Les années suivantes, il a été découvert des sites romains du IIIème siècle pouvant appartenir à un vaste domaine agricole ainsi que les traces d’une tuilerie.
Ce peut être l’origine de notre village actuel, dont le nom latin aurait été « Bedonium » ou « Bevontium », devenu « Bevouns » en patois

http://www.jabrondelure.fr/iso_album/img_0004(1)_200x600.jpg


SAINT-BEVONS

Bevons, fils du seigneur de Noyers Adalfreo et de son épouse Odilin naît en 940. Après une éducation de chevalier, il rassemble quelques compagnons, prend la tête d’une croisade contre les « infidèles » (les sarrasins) qui ravageaient la Provence depuis leur place forte de la Garde-Freinet (dans le Var).
Il les chasse de leur repaire de « Perimpi » (Pierre Impie) et participe à la croisade contre les Maures ordonnée par le Comte Guillaume de Provence.
A la mort de son père, BEVONS se retrouve avec une fortune importante; il distribue ses biens, abandonne ses privilèges et se retire en dévotion probablement à l’emplacement du vieux village.
Chaque année, il se rend en pèlerinage à ROME, et c’est lors d’un trajet qu’il meurt à VOGHERA (commune jumelée avec MANOSQUE), en Lombardie le 22 Mai 986.
De nombreux miracles s’étant produit sur sa tombe, la ville en fait son Saint Patron et érige une église à sa mémoire en 1180.Dans notre vallée, une petite chapelle dédié à Saint-Bevons et dont il ne reste que quelques ruines a été construite en 1852 entre Pierre Impie et le Vieux Noyers.
 


AU FIL DES SIECLES



-Un monastère, dont saint-Mary fut l’abbé, est mentionné sans que l’on retrouve de traces certaines (peut-être à l’emplacement de « La Masure » où subsistent quelques murs).

-Le village, situé au Moyen Age dans la vallée, se perche petit à petit  à l’emplacement du vieux village au sommet de la colline, (quartier de la Croix)qui lui à été créé par St Bevons dans les années 970 (lire St Bevons)